Sport

Randonnée estivale de 3 jours
sur le nord du GR5

Clara, du blog Wildroad a parcouru une partie du GR5 dans le Nord du Massif des Vosges.
Passionnée de randonnée et de grands espaces, elle nous partage ici son aventure et ses plus belles découvertes.

Étant originaire du sud du massif des Vosges, j'ai déjà eu l'occasion de parcourir ce sentier de grande randonnée sur la partie Thann à Belfort. Afin de satisfaire ma soif d'aventure et pour découvrir la partie nord de ce massif, inconnue pour moi, j'ai pris le départ de Wissembourg, au nord de l’Alsace et à quelques kilomètres de la frontière allemande.

Le GR5 : une randonnée en itinérance dans le massif des Vosges

Quel bonheur, en cette fin juillet, de profiter d’un peu de fraîcheur sur cette partie nord du massif des Vosges - quand le reste de la France était placé en vigilance canicule. C'était comme une poche d'air pur restituée par les forêts vosgiennes qui s’étendent ici à perte de vue.

Dès les premiers pas hors de la gare, j’ai suivi la direction du GR5 balisé par le signe distinctif du club vosgiens : un rectangle rouge ! Ces formes géométriques apposées sur les troncs d'arbres, sont indispensables pour s'orienter sur les nombreux sentiers du massif des Vosges, sans cela, il serait facile de s’égarer.

Votre séjour dans le Nord du Massif des Vosges

À la conquête des châteaux forts de grès rose 

Le grès rose est une pierre distinctive du nord du massif et j'ai pu constater qu'ici, elle était le principal matériau utilisé dans la construction des châteaux forts qui assuraient autrefois la défense des vallées. S’il a été compliqué pour moi de retenir la bonne prononciation de chacun d'eux, je garde en mémoire le Château de Fleckenstein qui m’a le plus marqué. Ouvert à la visite, moyennant un accès payant, j’ai adoré son dédale d’escaliers taillés dans la roche où l’on joue à trouver l'accès au donjon, duquel on surplombe la forteresse médiévale. 

Quand la lumière de l'après-midi tombe pour laisser place à la fin de journée, les forteresses de grès rose s’illuminent. Alors, le long des crêtes se dressent les donjons oubliés, qui reflètent la lumière dorée comme un écho au coucher de soleil.

Obersteinbach et l'arche naturelle du Wachtfelt 

Dans cette aventure, j’ai pris plaisir à découvrir le petit village alsacien d’Obersteinbach, un souvenir mémorable. Peut-être que l'accueil chaleureux dont j'ai joui en me présentant à l'hôtel chez Antonio a eu un rôle dans ce ressenti. Ou est-ce également le charme de cette arche naturelle en grès rose dominant ce petit village aux fontaines éparpillées au coin des ruelles. 

C'est au petit matin, après avoir marché 20 minutes, que j'ai pu accéder à cette fenêtre sur Obersteinbach. A l’écart du tracé du sentier du GR 5, ce rocher remarquable - portant le nom de Wachtfelt - est un des détours qu’on aime réaliser, lorsqu’on réalise ce type d'aventure itinérante.

Balade automnale sur les sentiers GR



L'héritage des tours du club vosgiens

Lors de mon deuxième jour de marche sur le GR5, je me suis retrouvée au sommet de la tour panoramique du Grand Wintersberg. Cette tour, comme celle de la Wasenkoepfel qui se situe un peu plus loin sur l'itinéraire, a été édifiée par les bénévoles du Club Vosgiens.

Bien plus qu'une association de passionnés, le club vosgien détient toute mon admiration pour son investissement pérenne en matière de patrimoine local. J'aime l'idée que des personnes donnent de leur temps afin d'améliorer le balisage et offrir un panorama sur les paysages du massif des Vosges !







Oh ma üte ! Abris ou œuvre d'art ?

Le troisième jour de marche, je retrouve une üte au pied des vestiges du château de Wasenbourg, dominant la ville de Niederbronn-les-Bains. Ces petites bâtisses rouges ont agrémenté mon itinérance en me fournissant tantôt un endroit pour m'abriter entre deux averses, tantôt un support d'information sur la faune et la flore locale.
Nouvellement installées sur le sentier, les ütes montrent aussi l’essor de la randonnée chez les jeunes générations qui raffolent de ce type d'installation instagrammable et bien placées pour faire de jolies photos.

Après avoir compté les bornes qui délimitaient les domaines féodaux, je suis arrivée à la forteresse de Lichtenberg. Celle-ci annonce la fin de ma randonnée à travers le nord du massif des Vosges, qui une fois de plus m'a permis de me ressourcer dans une des plus belles forêts du Grand-Est.

Besoin d'inspiration ?